/
0/5

0 avis

Sous-partie de conférence enregistrée

Henri Dutilleux en regard de la tradition de la musique française de film

31 min 37 sec
  • Jérôme Rossi

Description

Fait partie de la conférence
Note(s)

  • Présentation : "Dans les années 1930, alors que l'opéra apparait comme un genre en crise, les compositeurs investissent ces nouveaux médias que sont la radio et le film. D'abord mandé sur des documentaires, le jeune Henri Dutilleux se voit confié, dès l'âge de trente ans, la partition du long-métrage d'Henri Decoin, "La Fille du diable". Suivent quatre films qui confirment les talents du compositeur pour la dramaturgie filmique. A travers quelques exemples, nous montrerons comment Henri Dutilleux s'inscrit dans la tradition de la musique française de film, dont les grandes figures de l+époque, parmi les symphonistes, sont Arthur Honegger et Maurice Jaubert.
Edition
  • Paris Cité de la musique, 2016
Note(s)
  • Archivé à la Cité de la musique
Notes (suite)

  • Présentation : "Dans les années 1930, alors que l'opéra apparait comme un genre en crise, les compositeurs investissent ces nouveaux médias que sont la radio et le film. D'abord mandé sur des documentaires, le jeune Henri Dutilleux se voit confié, dès l'âge de trente ans, la partition du long-métrage d'Henri Decoin, "La Fille du diable". Suivent quatre films qui confirment les talents du compositeur pour la dramaturgie filmique. A travers quelques exemples, nous montrerons comment Henri Dutilleux s'inscrit dans la tradition de la musique française de film, dont les grandes figures de l+époque, parmi les symphonistes, sont Arthur Honegger et Maurice Jaubert.

Recherches associées

Genre(s) / Période(s)

N° du document : 1077068

Télécharger la vignette

Philharmonie à la demande

Consulter les ressources en intégralité sur Philharmonie à la demande

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs